single-image

Quel est le timbre le plus rare ?

Collectionner des timbres c’est bien, mais collectionner des timbres rares c’est une vraie chasse aux trésors. Si les philatélistes recherchent les timbres les plus rares au monde, c’est parce que ces timbres ont de la valeur. Non seulement ils sont rares, mais ils ont de ce fait une côte très élevée et ils sont à classer parmi les objets précieux. Le One Cent Magenta de Guyane britannique, par exemple, est un trésor estimé à plus de 12 millions de dollars.

One Cent Magenta de Guyane britannique – Particularités

Le One Cent Magenta est un timbre émis en 1856 en Guyane britannique. Il n’existe qu’en un seul et unique exemplaire et il se démarque par sa forme octogonale, sa structure non dentelée, son imprimé noir sur fond rouge magenta et son motif bateau.
Cette pièce de 2,54 x 3,18 cm est signée par le responsable des postes de l’époque et elle affiche clairement la devise de la colonie britannique tirée d’Horace : « Damus Petimus Que Vicissim » qui signifie « Nous donnons et attendons en retour ». À première vue, elle semble être très simple et non-attractif, mais c’est un timbre de collection particulièrement intéressant.

One Cent Magenta de Guyane britannique – Prix

Question prix, le One Cent Magenta de Guyane britannique détient le record mondial du timbre le plus cher vendu aux enchères. Il est vrai qu’il ne valait en 1856 que 1 cent, mais il a progressivement gagné en valeur.
En 2014, il fut adjugé pour la somme de 9,4 millions de dollars lors de la vente organisée par Sotheby’s, soit 7,7 millions d’euros. Et le grand philatéliste qui le détient aujourd’hui peut espérer un bénéfice d’au moins 4 millions d’euros.

One Cent Magenta de Guyane britannique – Histoire

Pour rappeler un peu l’histoire du One Cent Magenta de Guyane britannique, il fut imprimé dans la colonie afin de pallier un retard d’approvisionnement et pour tamponner les expéditions de la gazette locale. Aussitôt jeté, il disparaissait totalement jusqu’à ce qu’un petit garçon de 13 ans vivant en Guyane britannique l’ait découvert au fond d’un grenier et l’ait ajouté à sa collection.
Ce jeune enfant ne connaissait pas encore la valeur de l’objet qu’il a entre ses mains. En 1873, il a décidé de vendre ses timbres pour six shillings à un philatéliste écossais. Et c’est à partir de ce moment que le One Cent Magenta de Guyane britannique devient populaire.
La pièce fut revendue à 120 euros, puis à 150 euros. Après, elle fut léguée au musée postal de Berlin avant d’être confisquée par l’Etat français. En 1940, elle fut rachetée à 352 500 francs par un philatéliste américain, puis à 45 000 dollars par un homme d’affaires australien.
Une trentaine d’années plus tard, le One Cent Magenta de Guyane britannique fut acquis par des industriels pour 280 000 dollars, puis acheté à 935 000 dollars par John Eleuthère du Pont en 1980.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like