single-image

Moyen-Orient : 3 patrimoines à découvrir lors d’un voyage dans la région

Pour les Occidentaux, le Moyen-Orient est une région comprise entre la rive orientale de la mer Méditerranée et la ligne tracée par la frontière entre l’Iran et le Pakistan. Ce territoire héberge plusieurs groupes culturels et ethniques, incluant la culture juive, perse, turque, kurde et arabe. D’ailleurs, il y a trois groupes linguistiques qui y sont majoritairement parlés notamment les langues sémitiques (arable, amharique, hébreu), les langues turques et les langues iraniennes. Ainsi, vous aurez la possibilité de découvrir d’innombrables sites vous réservant une histoire riche et particulière. Si vous êtes en quête des patrimoines culturels du Moyen-Orient, cet article est fait pour vous !

​Wadi al-Hitan en Égypte

Aussi appelée la vallée des baleines, Wadi al-Hitan est un site paléontologique d’une valeur inestimable du gouvernorat d’Égypte. Il se trouve à 150 km de la capitale, Le Caire, et il a été intégré au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005. Sur place, vous découvrirez des restes de fossiles rarissimes des ancêtres des baleines contemporains appelés « archeoceti » qui sont vieux de 40 millions d’années.

En séjournant sur le territoire égyptien, il serait regrettable de manquer des sites d’une telle valeur. D’ailleurs, vous pourrez confier votre découverte du Moyen-Orient et de ses trésors à une agence de voyages comme sur ce site : https://moyenorient.marcovasco.fr/.

Sinon, ces fossiles représentent l’une des étapes de l’évolution les plus importantes. Il s’agit de l’évolution des baleines en mammifères marins après avoir été des mammifères terrestres. C’est aussi le plus grand site du monde qui témoigne de cette époque évolutive.

Il faut savoir que la quantité, la concentration et la qualité de ces fossiles sont uniques tout comme leur accessibilité et leur présence au sein de paysages attractifs et protégés. Certains fossiles d’Al-Hitan montrent de jeunes créatures anciennes dans les dernières étapes de la perte de leurs membres postérieurs. Tandis que d’autres permettent de reconstituer l’environnement et les conditions écologiques à cette époque.

​Qusair Amra en Jordanie au Moyen-Orient

Qusair Amra ou « petit palais » en arabe est connu comme le château le plus célèbre du désert de l’Est jordanien. Il s’agit également de l’un des exemples les plus remarquables de l’art omeyyade ancien et de l’architecture islamique. Ce château aurait été utilisé par le calife al-Walid II ou ses princes comme lieu de villégiature pour les sports et les divertissements.

Il contient un système de spa divisé en trois salles qui témoigne de l’influence romaine comprenant des salles de bain tiède et de bain chaud. De plus, il est couvert de fresques représentant des scènes de chasse, d’anciens souverains, des fruits et des femmes nues en train de danser.

Ces fresques sont tellement spectaculaires et surprenantes, qu’elles ont sans doute conduit à l’inscription du château au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1985. Ses peintures s’inspirent d’influences païennes et byzantines et ne tiennent pas compte des interdictions islamiques sur la représentation des animaux et des êtres humains.

​Tassili n’Ajjer en Algérie

Il s’agit d’un parc national constitué d’un vaste plateau situé dans le sud-est de l’Algérie, au cœur du désert du Sahara. Cet étrange paysage lunaire d’une immense importance géologique abrite l’un des plus importants catalogues d’art rupestre préhistorique au monde. De plus, Tassili n’Ajjer a été reconnu au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1982 de par l’aspect esthétique et géologique époustouflant présent sur place.

Non seulement le panorama de la formation géologique est particulièrement captivant avec sa « forêt rocheuse » de grès érodé. Mais encore, plus de 15 000 dessins et gravures permettent de suivre plusieurs événements à partir de 6000 av. J.-C. Parmi les plus marquants, il y a les changements climatiques, les migrations de la faune et l’évolution de la vie humaine aux confins du Sahara jusqu’aux prémices de notre ère.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like